Charge informationnelle

De lexSIC
Révision datée du 5 mai 2022 à 08:05 par Pascal Duplessis (discussion | contributions)
(diff) ← Version précédente | Voir la version actuelle (diff) | Version suivante → (diff)
Liste des termes

E (Élicitation, Embargo...)

L (Ligne éditoriale, Like...)

P (Packaging, Page...)

R (Raccord, Résumé...)

S (Scénario, Scoop...)

T (Tabloïd, Trace...)

V (Veille, Voix off...)

. n.f.

. Angl. Information load

. Cult. Informationnelle

N.B. : Ce texte, co-écrit avec Ivana Ballarini, avait été initialement publié dans le Dictionnaire des concepts info-documentaires sur le site de SavoirsCDI en 2006.


Définition

La charge informationnelle est, pour l’usager·ère, la quantité d’informations nouvelles et pertinentes contenues dans un message. Elle intéresse donc le contenu sémantique de l’information en ce sens que l’information, dans sa définition première, contient un élément de connaissance étranger à l’individu qui lui confère un sens. Celui-ci, destinataire de cette connaissance, doit ainsi en effectuer le traitement. Dans la mesure où il peut s’agir pour lui d’intégrer l’information à ses propres connaissances, on peut rapprocher la charge informationnelle de la charge cognitive.

On distinguera cependant la charge informationnelle, relative à la densité de l’information contenue dans un message, de l’effort cognitif exigé pour sa compréhension.

Didactique

La densité informationnelle pouvant dépendre de l’intelligibilité de l’information contenue dans le texte comme de sa charge informationnelle, il importe d’attirer l’attention de l’élève sur la nécessité qu’il y a de jauger un document au regard de deux conditions, l’une interne, l’autre externe. La première tient à l’évaluation de sa compétence de lecture-compréhension, elle-même liée à la connaissance qu’a le sujet du domaine de connaissance considéré. La seconde prend en compte le temps à accorder à cette partie de l’activité. Cette appréciation du coût de l’information, appréciation tout à fait personnelle, appelle à construire des compétences métacognitives relevant de certains types de connaissances de soi et de connaissances liées à la stratégie à mettre en œuvre dans une activité de recherche d’informations.

Dans le cas d’une charge informationnelle de forte densité, donc, le traitement de l’information demandera soit davantage de temps, soit un découpage en plus petites unités, afin de ne pas saturer la mémoire de travail et de réguler les relations de celle-ci avec la mémoire à long terme. André Tricot (2003) plaide à ce propos pour la construction d’une « ergonomie pédagogique ».


Liens

Termes corrélés

Information ; Recherche d’information.


Bibliographie

TRICOT André. Apprentissage et recherche d’information avec des documents électroniques. Mémoire en vue de l’habilitation à diriger des recherches soutenu le 15-12-2003. Sous la direction de Claudette Mariné. Page personnelle, 2003.